Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/42/d708786926/htdocs/wp-includes/post-template.php on line 284
Moi et ma psy - Psy & thérapie

Moi et ma psy

>>quand consulter ?

Quand on va mal, on ne pense pas toujours à se tourner vers un professionnel !

On tente de résoudre soi-même ses problèmes ; si on le peut, on en parle aux amis, à la famille qui finissent en général par en avoir assez de nous entendre ressasser les mêmes choses sans écouter leurs conseils, ou on se renferme sur soi et sa souffrance, qu’on alimente en circuit fermé.

Pourtant, si la santé du corps est précieuse, la paix de l’esprit mérite les mêmes attentions. Comment faire ?

Votre psy est aussi thérapeute : elle est votre guide et votre soutien pour écouter votre histoire, vous aider à clarifier vos émotions et à prendre des décisions.

Je vais donc tâcher de vous guider dans ce qui peut apparaitre au premier abord un peu complexe : entre la thérapie analytique, la thérapie brève, systémique, l’hypnose, PNL, CNV etc…, comment vous y retrouver et savoir ce qui vous convient le mieux ?

>>le point de départ est votre ressenti

Que ressentez-vous en ce moment ? Ressentez-vous un certain mal de vivre ? Vivez-vous une rupture douloureuse que vous n’acceptez pas? Avez-vous du mal à communiquer avec les autres ? Vous n’osez parler de vos problèmes sexuels ? Vous sentez-vous déprimé, voire dépressif ?

On peut se sentir mal de pleins de manières différentes et pour de multiples raisons, on peut souvent aussi se sentir mal sans raison apparente, çà n’a rien d’exceptionnel.

>>il n’y a pas de mode d’emploi à l’école de la vie

Le monde moderne demande d’assumer de plus en plus de choses, d’être performant, d' »aller vite, de plus en plus vite »… Et vous, dans tout çà ? Arrivez-vous à assumer ce rythme contre-nature facilement ?

Et puis la vie n’est pas avare en chocs, en aléas, en déceptions, en blessures d’amour, d’amour-propre, d’angoisses professionnelles.

Les choses non surmontées, les problématiques et les conflits non résolus, s’expriment en dépendance, phobies, déprime, angoisse, boulimie etc…Symptômes que tout le monde peut, à un moment ou à un autre de sa vie, ressentir à des degrés divers, en fonction de sa sensibilité propre.

>>écouter les signaux

Les symptômes du mal-être psychique fonctionnent comme pour la maladie : ce sont des signaux qui avertissent que l’équilibre est rompu.

Et de la même manière que cela se passe pour le corps, ils n’ont pas tous le même degré d’importance : cela va du ressassement, ruminations, cauchemars, insomnie, angoisse, déprime, burn-out , phobie, recherche de compensations, dépendance.. jusqu’à la dépression.

Certaines personnes vont n’en éprouver qu’un, d’autres les cumulent.

Voir sa psy, c’est décider de prendre en compte ces signaux d’alerte, décider de se nettoyer intérieurement, de sortir les choses mises sous le tapis, pour les spécialistes du refoulement, en bref : se faire du bien à soi.

>>ne pas laisser s’accumuler

Voir sa psy, de manière ponctuelle ou régulière, est quelque chose qui devrait aller de soi : on devrait envisager sa thérapie comme une hygiène de vie personnelle pour aller mieux, faire régulièrement le ménage en soi de toutes ces choses qui gâchent la vie.

Dans certains cas, c’est un nettoyage qui est nécessaire, parfois c’est un soutien, un guide dont on a besoin, ou d’être écouté ni plus, ni moins.

>>soutien et guide par la thérapie

Qui n’a pas jamais commencé x régimes pour retomber à nouveau dans la gourmandise, voire la boulimie ? Qui n’a jamais tenté de surmonter une rupture amoureuse sans arriver à lâcher prise ? Qui n’a jamais cédé aux dépenses compulsives ? aux peurs irrationnelles ? à la procrastination ? etc…

L’échec alimente la mauvaise estime de soi ; pourtant échouer est humain et n’a aucune importance, à partir du moment où vous arrivez à vous relever.

La thérapie et le coaching sont là pour vous aider : la thérapie pour apaiser et soutenir, le coaching pour vous guider pas à pas dans la reconstruction, empêcher les mauvais réflexes de revenir, car ils ont la vie dure, comme les mauvaise habitudes.

>>nettoyer son psychisme

On sait depuis l’Antiquité qu’il est nécessaire de détoxiner son corps régulièrement pour éviter qu’il ne s’encrasse. Si on les laisse s’accumuler dans le corps, les déchets fermentent et deviennent toxiques : ils forment le terrain propice pour la maladie.

Pour le psychisme le processus est identique : les chocs de la vie, les conflits non digérés, les contrariétés, les déceptions, les rêves non réalisés, les pensées négatives, tout cela forme un amas de choses qui, si elles restent bloquées à l’intérieur, deviennent toxiques.

Elles empêchent d’avancer et de réaliser ses objectifs de vie.

Enlever ces choses de soi-même pour laisser la possibilité de vivre autre chose : une pratique à faire régulièrement en consultation.

 

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*